Ostéopathie et enfant

Les enfants

> On parle souvent d’ostéopathie pour les adultes, mais est ce une pratique adaptée aux enfants  ? 

Dès leur plus jeune âge, les enfants sollicitent leur corps. Cela commence dans le ventre de leur mère où ils sont "repliés", puis lors de la naissance où le passage du bassin est une épreuve, puis porté dans les bras ou les portes-bébés et enfin à chaque étape d’autonomie et de vie.

 

> Vous nous conseillez donc de consulter dès la naissance ? 

Oui, car un traitement ostéopathique précoce permet d’effacer les séquelles éventuelles de la naissance (accouchement long ou pas, emploi de spatules ou forceps…). Et même un tout petit peut montrer des zones d’inconforts quelques heures après sa naissance et dans ses premiers mois de vie. Combien naissent avec une tête déformée et de mamans qui s’entendent dire que cela se remettra tout seul ? Pourtant l’équilibre crânien est rompu et des études américaines récentes ont démontré que ces enfants montraient plus tard des signes de nervosité supérieurs aux autres.

 

  

> Et ensuite  ? 

J’aime préciser que l’Ostéopathie est un réel accompagnement de vie. Car si les verrous et les blocages arrivent très tôt et concernent tout le corps, en général, nous ne faisons pas attention aux petits signaux, aux premiers symptômes : « mon enfant bouge beaucoup mais c’est normal à 5 ans » ou « ma fille est tout le temps malade, mais sinon c’est un vrai clown ! » 

Et à les négliger, les ignorer, les problèmes de l’enfant s’aggravent… 

 

> Concrètement, cela veut dire quoi  ? 

Par exemple, le bébé dort sur le dos exclusivement puisque c’est aujourd’hui la recommandation. Mais aussi, dans la journée il est dans un transat ou enfoncé dans un gros pouf. La conséquence, c’est que la tête n’est jamais mobile et ses yeux ne travaillent pas assez.  

Ensuite, on le pousse à marcher, on l’installe dans un trotteur et cela représente pour beaucoup un frein au 4 pattes.  Pourtant, cette étape permet aux yeux de bien distinguer la vision de près et de loin, un des prémices de l’école où l’on bascule sans cesse du cahier au tableau. Tout ceci construit l’histoire physique de l’enfant et les manifestations d’aujourd’hui en sont la conséquence. Plus tôt on le libère, et mieux le corps s’épanouira.

 

 

 

> A bien vous comprendre, on ne doit pas attendre les signes de difficulté  pour consulter ?  

Il y a tout un ensemble de raisons pour lesquels  les parents s’adressent à nous ou que les pédiatres nous adressent les enfants : 

- Régurgitation 

- Sommeil 

- Pleurs 

- Digestion 

- Tonicité… 

Mais si agir «en urgence » est de notre ressort, je préfère la prévention et agir plus en amont. Notamment, accompagner les étapes du développement de l’enfant, travailler en complémentarité avec les autres thérapeutes : dentiste, kinésithérapeute…  Car cette approche globale du corps permet non seulement aux soins médicaux d’être plus efficaces mais aussi au corps de mieux les supporter.

 

> Vous mettez l’accent sur «  l’approche globale  ». Pourriez-vous nous en reparler ? 

Très souvent, les problèmes de l’enfant (comportement, sommeil ou autre) s’aggravent quand les traitements se superposent sans globalité. Nous devons nous entendre entre thérapeutes et nous compléter les uns les autres de manière à se rapprocher le plus possible d’un traitement global, d’une prise en charge plus générale. Bien entendu, ce traitement ou ces conseils doivent être en fonction de l’histoire de l’enfant et c’est donc du sur-mesure. 

 

> Vous avez une formation complémentaire en neurologie fonctionnelle. Qu’est ce que cela vous apporte  ? 

Cette pratique m’a permis de mieux connaitre l’enfant, avant de l’aborder avec ma pratique ostéopathique.  Connaitre ce qu’il aime au niveau sensoriel, et c’est un grand indicateur sur son passé. En fonction de ses choix, je peux lui donner des conseils après notre traitement pour améliorer son quotidien par exemple. Tout comme je peux l’aider à trouver le sport qui lui permette de rééduquer ses « faiblesses ». Plus nous connaissons ses choix et ses goûts, plus nous nous rapprochons de son équilibre et plus l’apprentissage sera confortable. 

Et j’insiste sur un élément capital, chaque enfant est UNIQUE.

Les bébés

Parole d'expert > Elisabeth, professeur des écoles, Saint Jean de Luz

"Etant moi-même sa patiente, je tiens tout d'abord à manifester ma grande satisfaction pour l’écoute, la discrétion, la douceur et bien évidemment l’efficacité de Madame Benoist.

Mais c’est aussi comme professeur des écoles que je souhaite apporter mon témoignage. J’ai eu l’occasion de diriger vers Céline plusieurs enfants ayant des problèmes scolaires. Et jamais je n’oublierai la métamorphose d’un enfant en grande difficulté depuis des années. Suivi depuis 4 ans par une orthophoniste, il redoublait son CE1. Son niveau était très faible, il ne participait pas et avait beaucoup de mal à terminer son travail. C’était un enfant absent, triste.

Dès sa première séance il n’était plus le même. Souriant, participatif, heureux, il terminait enfin son travail et même parmi les premiers. Lorsqu’il me rendait sa feuille, il attendait que je la corrige et me disait même quelles erreurs il pensait avoir faites. Il a aussi commencé à lire chez lui. Commentant sa transformation, je me souviens avoir dit que je le trouvais « lumineux ».

Pour les autres enfants passés chez Céline, je peux dire que chez tous j’ai constaté plus de calme, de bien-être, d’attention et une amélioration dans le travail.

Je tiens à ajouter que lorsque je parlais de ces améliorations avec Céline, jamais elle n’a trahi la confidentialité des problèmes qu’elle a pu découvrir et du travail qu’elle avait fait. C’est à signaler et apprécier. Je terminerais par un souhait : que les enfants qui ont des problèmes scolaires commencent par consulter un ostéopathe – et qui mieux que Céline puisqu’elle connaît bien les enfants – avant de les orienter vers une orthophoniste ou autre spécialiste."

Réalisé par Agence Bam - ©Agence Bam / ©Céline Benoist

Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation ostéopathique.